Les cris de douleur 02 : dispute,stratège et haine

Albert après avoir finir, s’éclipsa de la chambre me laissant seule dans cette maudite pièce .
Me lever et marcher était super difficile,  j’avais l’mpression de redevenir un petit bébé qui essaierait de marcher convenablement .
Douleur , sang dégoulinant de mon entré-jambes mais pas question de rester encore une minute de plus dans cet endroit.
Je me nettoyais de manière rapide puis je sortais , la marche jusqu’à la maison fut douloureuse et épuisante avec le sang qui commençait à couler le long de mes cuisses mais grâce à mon jean noir personnes remarqua cela .
Les jambes qui tremblaient et devenaient lourdes mais je parvins à destination .
Une fois sur place après avoir poussé le portail et être arrivée au salon :

-Tantie ( en criant accompagné de pleure)
-Oui Awa qu’est qui y’a?
Tantie , j ai mal , mon entrejambes est en feu
-Comment ça ? qui t’a touchée ? qui t’a fait ça ?

Je baissais juste mon pantalon pour répondre direct à tous les questionnaires de ma tante .
Ses larmes ne tardaient pas à couler le long de ses joues. Puis après quelques minutes demanda que je rentre sous la douche . Elle m’aidait a prendre mon bain puis me demanda tout dans les détails.
Elle fut surprise , quand elle apprit que tout fut orchestré par son mari .
Prise de colère , elle lançait son numéro et mettait le téléphone sur haut-parleur . Quelque seconde, il décrocha

-Hello oui chérie comment tu v..?
-Ferme ta bouche , qu’est ce que tu as fait à ma nièce (le laissant même pas le temps)?
-Faire quoi à qui ( en jouant au étonné) attend chérie -Qu’est qu’est-ce qui s’est passée ?( bègue)
-Attend , tu joues avec moi Yeo ( avec une voix plus menaçante )?
-Attend je viens dans 15 minutes à la maison ( et raccroche).

Ma tante était dans un état de colère avancée, nous étions au salon attendant son arrivée . Elle prenait soins de moi en me donnant des calmants et me disait : t’inquiètes princesse on va régler tout ça .

Le bruit du portail était le signe que tonton Yeo venait de rentrer . Dès qu’il foula le seuil de la porte, ma tante se jetait sur lui , saisissant ses cols, tout ce vacarme réveillait les enfants qui venaient au salon pour être informés . Avec une voix menaçante, elle ordonna a ses enfants de retourner dans leurs chambres rapidement . Ils s exécutaient sans dire un mot , tonton Yeo disait : mais attend tu m’accuses de quoi à la fin .

Quand , elle déballa tout celui-ci faisait mine n’être au courant de rien , il jouait à la perfection son rôle de menteur sans faiblir, me disant même yako .

-Albert a osé , il croupira en prison soit en sure chérie , j’y veillerai personnellement.
Awa t’a pas reçu mon message 20 minutes après que je t’es appelé ?
-Quel message ? ( accompagner de pleure )
-Mais le message te disant reste à la maison moi même j’enverrai le colis de ma femme, vérifies .

D’un air étonné je regardais mon téléphone et je vis son message , j ai immédiatement compris que j’avais affaire à un homme intélligent qui avait préparé tout .
Envoyez un message en étant sûr que Mr Albert soit en train de me violer pour avoir une excuse et sortir indemne.
Ma tante me demanda si j’ai bien reçu le message , j ai répondu par l’affirmation puis elle lui demanda où est ce qu’il était lui-même il répondit qu’il était avec ses amis dans un restaurant depuis 18H un alibi solide et montra même les photos .
Si tu me crois pas , on peut toujours aller dans le restaurant pour demander. 
Mais admettez que vous m’avez appelé pour venir au maquis.
Oui, je l’admets mais je savais pas que tu allais subir tout ça .

-d ailleurs, chérie voilà ton colis un collier que j ai acheté pour toi bien emballé .

Ma tante saisit le colis puis le balança sur le divan 
En rétorquant :

-Il a un problème plus grave que ça et tout est arrivé à cause à ma nièce à cause de cet satané colis. pourquoi tu ne l’as pas appelé pour annuler tout au lieu de lui envoyer un sms
-C’est juste que j’avais plus de crédit et seul lui envoyée un sms était l’option possible.

Il répondit à tous les questionnaires de manière tellement stupéfiante que mes larmes ne pouvaient s’empêchées de couler .
Ma tante me prit par la main et m’accompagna dans ma chambre où elle passa la nuit avec moi .

Très tôt le matin , ma tante me réveilla après avoir pris un bain et un petit déjeuner , nous nous trouvions au commissariat pour porter plainte contre Mr Albert nous voulions porter aussi plainte contre mon oncle mais aucune preuve était contre lui .
Mr Albert avait comme disparut du quartier , personne savait où il était passé.
Puis s’était au tour de l’hôpital , pour faire des analyses et vérifications , voir si j’ai pas eu une maladie sexuellement transmissible et aussi un test de sida , puis chez le gynécologue qui m’a prescrit des médicaments contre mes maux .

Retour à la maison , ma tante me demandait si ça allait mieux , ma réponse était :Un peu Tantie

-Je sais que c’est pas facile mais ça ira , je suis avec toi. 
-Merci Tantie
-Je sais que cette histoire est pas totalement claire mais je vais régler ça .

Puis je retournais dans ma chambre pour me coucher . Mes idées étaient toutes noires. 
Que dois-je faire ? Essayer de tout oublier ?
Comment serait ma vie avec cet être ignoble après ce qu’il a fait ?
Pourquoi c’est à moi que cela arrive ?

Vengeance, vengeance , j avais que ce mot dans la tête , il payera pour ce qu’il m’a fait subir. La haine envahit tout mon être .

A ma place qu’auriez vous faire ?

Laisser un commentaire