Mon neveu 2#

CHAP ll : Flashback

MonNeveu

Chapitre 2

2 ans plutôt.

Je me regardait dans le miroir, ensuite je souriais comme une gamine.

— Tu es belle Kayla Daphné.

Je me dirigeait vers la douche après une vision dans le miroir comme un zombie prendre un bon bain chaud.

Je hôte mon pyjama et entre dans la baignoire

— Comme ça fait du bien..

Après

Je mettais mon uniforme de l’école ainsi que des baskets Nike, je sèche mes cheveux, fait un petit chillon, un peu de rouge à lèvres, me parfum, met mon sac sur le dos, récupère mon téléphone sur le chevet du lit, ensuite j’emprunte le couloir qui sépare ma maison a celle de mes parents.

J’entrais et trouvais ma mère, entrain de faire le ménage.

— Bonjour Mum, pourquoi c’est toi qui fais le ménage et Belinda ?

Je lui fais un bisou

Danielle – Elle n’est pas encore arriver. T’oublie qu’aujourd’hui est lundi et que tu as cours, hein tu est en terminale Daphné ne l’oublie pas. Et je t’en supplie ramène moi ce bac.

boude Je sais excuse moi maman, je ferai mon effort, et mon papoush ? crie papoush, papoush

Danielle énervée– eéh oh arrête de hurler, il est déjà partir au travail, tu sais bien qu’il est matinal, fallait te réveiller tôt mademoiselle..

Je suis un peu déçu, il ne me déposera pas à l’école comme d’habitude.

Je la regarde, tout en faisant mon sourire de gamine

Elle me regarde aussi en soupirant et en déposant la serviette qu’elle avait en main.

Danielle – Qu’est ce que tu veux encore ?

— *supplice * La clé de ta voiture s’il te plaît ?

Danielle – C’est pas possible mademoiselle, commence à marcher

Avec une voix de gamine

— S’il te plaît maman

Je faisais la moue, penchait ma tête en la regardant avec tes petits larmes aux yeux. Elle soupire et me temps la clé.

Danielle – Vas y doucement avec ma voiture, sinon tu connaîtra ta punition.

— Promis maman, t’es la meilleure. je dois y aller je t’aime à ce soir.

Je lui fais un gros bisou, je tourne mes talons, puis je m’en vais, en direction du lycée moderne d’Angré.

Ellipse du trajet

Je rentrait dans la salle de classe, depuis l’entrée je n’entendait que la voix de Dalila ma meilleure amie.

— Heyy, ma puce

Elle sourit et me fait de la place.
J’avoue qu’elle m’a manqué, on ne s’était pas vu le weekend

— Tu va bien bébé ? Ton weekend c’est bien passé?

Dalila – Super tu m’a manqué.

Nous entendons la voix et les pas du prof depuis le couloir.

Le silence s’impose.

Prof – J’espère que vous allez tous bien. Nous arrivons au terme de notre cours d’histoire, aujourd’hui nous allons abordés la dernière leçon d’histoire. Et les autres jours à venir nous allons faire des révisions et expliquer certaines parties que vous n’avez pas compris….

Blablabla

Le cours terminé, il fut quand même long et je m’ennuyais. Après nous avons le cours de maths et moi j’aime pas les maths.

Le soir à la maison

Je suis épuisée, la journée fut longue pour moi, j’ai envie de profiter, aller en vacances, à la plage chaque weekend, pouvoir voyager. La seule condition c’était d’obtenir ce bac et être un peu tranquille.

Dring, dring

La porte

— Qui est-ce ?

–·.. Bonsoir mademoiselle, c’est Belinda, le dîner est servir, et votre mère vous demande.

— OK j’arrive.

Je met mon jogging , puis je me dirige vers la salle à manger.

J’arrivais à la salle à manger, et tout le monde m’attendais. J’aime faire attendre, cela prouve que c’est moi. Je contourne la table et fait un bisou à mon père Fulbert, et les autres, ma mère et petits frères.

Fulbert- Alors, comment s’est passé ton cours aujourd’hui ?

— Pas grande chose papoush, nous terminons avec les cours la semaine prochaine.

Fulbert – Décidément hein. OK, j’ai une nouvelle à vous annoncée.

— Qu’est ce que c’est ?

Fulbert – Mon petit-fils sera avec nous demain ou aujourd’hui, il quitte la France pour la côte d’Ivoire, il a déjà prit son vol.

— Lequel de tes petits-fils papoush ?

Fulbert – Comme ça lequel ?

— Oh papa, n’oublie pas que tu en a pleins, les enfants de mon grand frère Eliakim et ma grande sœur Carmen. Donc papoush lequel de tes petits-fils ?

Fulbert – Oups J’ai oublié, je vieilli, le fils de ta grande sœur, Christian ton neveu.

sourire Super ça. Demain j’ai cours dans l’après midi. Peut-être j’irai le chercher, ou on ira ensemble toi et moi.

Mon père acquiesce et décide que j’irai le chercher, dans le cas où il arrive le matin, dans le cas contraire on ira tous les deux.

Fulbert crie– Belinda, stp tu peux ranger une des chambres d’en bas pour mon petit-fils.

— Pourquoi pas celle à côté de ma chambre papa ?

Fulbert- OK, donc vas y.

Elle acquiesce puis s’en va. Le reste du dîner se fait en silence. Je finis, puis je vais dans ma chambre, hôte tout mes vêtements, je rentre dans ma baignoire, y passe quelque minutes, puis je me mets en pyjama, me tend un peu sur mon lit, comme il m’a manqué ce merveilleux lit.

J’imaginait comment il était devenu mon neveu, ça fait tellement longtemps qu’il n’était pas venu en côte d’ivoire.

La Morphée

Quelques heures après.

crie·… Daphné, Daphné, ma puce réveille toi.

La voix de mon père, me fait sursauter de mon sommeil, je regarde la montre sur le chevet du lit, il est 4h du mat. Je me lève du lit, met mes babouche que mon père m’a offert. Je me frotte les yeux. Je me sens encore plus fatiguer que toute à l’heure, je baille et ouvre la porte à mon père.

baille Bon..jour papoush, qu’est-ce qu’il y a ?

Fulbert – Paresseusesourire Ton neveu vient d’arriver, change toi on va le chercher à l’aéroport.

J’acquiesce puis rapidement j’opte pour une robe très moulante jaune, et des sandales, attache mes cheveux. Je me mire une dernière fois, suis prête.

Ellipse du trajet

Nous étions à l’aéroport Félix Houphouet Boigny, ça fait tellement longtemps, que je ne le reconnait même plus, il a avait 5ans et moi 3ans la dernière fois quand on s’est vu.

Je regarde mon père qui cherchait partout, et son regard tombe sur un jeune qui nous donnait dos.

Fulbertcrie – Christian, Christian, mon petit-fils c’est toi.

À l’attente de son nom il se retournait, et j’étais face à un..

Waouh

Un courant traversait tout mon corps, comme des vibrations.

C’était quoi ça ?

Il a des cheveux châtains, grand de 1m90, à cause du jour qui se levait j’ai pu voir ses yeux marrons, avec son beau teint métissé. Ils se serrent tellement fort, que je ne fait que sourire face à ce spectacle qui s’offrait à moi gratuitement.

Christiansourire– Oh, grand père chéri tu m’a tellement manqué,accolades mais c’est qui elle, même si son visage me rappelle ma mère ?

En me jetant un coup d’œil

Au contact de nos regards, mon cœur battait tellement vite, que je ne comprenais rien de ce qu’il m’arrivait.

Fulbert sourire– Ta petite tante kayla Daphné.

Christianwaouh– Oh, tout le monde à tellement grandi, comme le temps passe si vite, ma tante ça va ?

Sa voix donne des frissons.

—* sourire* Bon arrivé, Chris. Oui ça va et toi ?

Christian – Je vais bien maintenant que je vous ai vu, juste fatigué. Vous m’avez tous manqué, vient dans mes bras ça fait tellement longtemps. accolades

— Bien-sûr.

Il m’ouvrait ses bras, j’entrais sans problème, sa bonne odeur m’enivrais, j’étais séduite sans m’en rendre compte je le serre encore plus fort et longtemps, en profitant un peu plus de sa chaleur corporelle, son étreinte était apaisante.
Puis je le serrait, plus mon cœur battait plus fort.

2 @ns plus tard

— Je ne savais pas ce qu’il m’arrivait, mais je voulais pas qu’il se détache de moi. J’avais le sentiment de vouloir le garder toute ma vie.

Brice – Pourquoi toute ta vie ?

Froidement

— Parce que je me suis sentie protéger, aimer, et je voulais qu’il soit à moi toute la vie. - D.

A bientôt pour un autre chapitre

Tiemobli Indjibi Furette Rosa Auteur.

Laisser un commentaire