Une vie tumultueuse 2#

Épisode : fête de génération , explication de maman

Le matin suivant, mes cousins vinrent me chercher pour aller en balade. Je refusai mais sur insistance, je décidai d’y aller.
Ce jour là, ils me montrèrent un cimetière de margouillat situé derrière la case qui servait de cuisine à grand-mère. C’était l’une de leurs œuvres. De vrais petits diables. Ils éventraient ces reptiles, les crucifiaient et les enterraient.
Avec eux, pas question de mourir de faim, il suffisait de les suivre dans la brousse pour se remplir la panse. Je me rappelle avoir subi, une fois, une attaque de fourmis rouges pendant que j’escaladais une grenadille.

Cinq jours plus tard, j’entendis des bruits qui marquaient le début de la fête de générations.
Dehors, je vis des personnes difficiles à identifier tellement elles étaient poudrées avec du kaolin. Il y en avait qui pondaient et certaines, à l’aide d’un canif, s’entaillaient le corps. On pouvait voir le sang dégouliner, mais il fallait attendre qu’elles mangent des feuilles dont j’ignore le nom pour voir leurs blessures cicatrisées.
J’étais terrifié par ce que je venais de voir????.
Je courus aussi rapidement que je pus vers la maison et je m’enfermai. Je n’en sortis plus jusqu’à la fin de cette fête.

Explication de ma mère sur un fait paranormal

Un jour, papa demanda à maman de l’accompagner dans la forêt prendre des denrées et du bois de chauffe. Chemin faisant, il emprunta une voie très etroite. Maman le suivit tout en restant sur ses gardes. Ils arrivèrent devant une grande étendue d’eau. Et à la vue de cette eau qui se révéla être la rivière sacrée du village, une rivière dont l’accès est interdit aux étrangers, maman convulsa.( la rivière pkolou aucun étranger ne doit voir ou approcher de cette eau ) .
Il paniqua et de son sac fit sortir un linge blanc et des cauris qu’il déposa sur maman.
Il la souleva ensuite pour l’envoyer à la maison. Quand elle revint à elle, il la fixa longuement et lui dit : << Toi tu n’es pas simple>>.
Cet incident marqua la fin de notre séjour au village car dès le lendemain moi et maman partîmes de cet endroit et nous allâmes nous installer dans la cour familiale de maman à Abidjan, précisément à Anoumabo dans la commune de Marcory.

Bonne lecture surtout bonne lecture et Max de partage ????
Mr hudson

Laisser un commentaire