Les cris de douleur 03: démon et début du plan

Retour à la maison , ma tante me demandait si ça allait mieux , ma réponse était :

  • un peu Tantie
  • Je sais que ce n’est pas facile mais ça ira , je suis avec toi
  • Merci Tantie
  • Je sais que cette histoire n’est pas totalement claire mais je vais régler ça.

Puis je retournais dans ma chambre pour me coucher. Mes idées étaient toutes noires
Que dois-je faire ? Essayer de tout oublier ?
Comment sera ma vie avec cet être ignoble après ce qu’il a fait ?
Pourquoi c’est à moi que cela arrive ?

Vengeance vengeance , je n’avais que ce mot dans la tête , il paiera pour ce qu’il m’a fait

Mes nuits étaient devenues très difficiles, dormir seule était devenu presque impossible. Des cauchemars, sensation d’être devenue sale et surtout peur de me retrouver seule avec un homme mais le plus compliqué était de rester même au salon avec le mari de ma tante .
Il fallut l’aide précieuse de ma tante chérie pour m’aider et avec aussi l’aide d’un psychologue pour avancer  .
Deux mois plus tard, pendant que j’étais dans le salon en train de regarder novelas , une main ferme toucha mon épaule , c’est avec sursaut et peur que la télécommande s’est retrouvée loin presque cassée.
Je me retournais, c’était mr Yeo avec un sourire .
Ma tension et ma colère montaient mais je faisais un effort colossal pour ne point laissée paraître .
Il regarda à gauche puis à droite puis me dit
   -Mr Yeo : j’espère que tu te portez mieux

  • Awa : Oui , je vais bien merci tonton.
  • Mr Yeo : Ce n’est pas ce que j’ai remarqué vu la manière dont tu as sauté
  • Awa : Vous m’avez effrayé c’est tout
  • Mr Yeo : Désolé ( avec un sourire )

Puis il me remit 50 mille, je pensais que c’était pour faire une course ou le remettre à ma tante. Mais il prenait le chemin de la sortie sans rien dire .

  • Awa : Mais c’est pourquoi tonton , cet argent ?
  • Mr Yeo : Voilà ta part par rapport à ce que tu sais , l’ouvrière mérite son salaire
    Et claqua la porte , j étais choqué , cet homme est vraiment un démon . J’expliquais la situation à ma tante qui était toute fâchée mais savait que son mari donnera une autre version pour être innocent. Elle me demanda d’avoir maintenant tout le temps mon téléphone sur moi pour soit prendre des  photos ou enregistrer les conversations .

J’ai remis l argent à ma tante qui garda l’argent .

La situation grâce à Dieu n’était connue de personne à part ma tante mon oncle et moi . Le regard des autres m’affecte au plus haut point et être regardée comme une victime ou par pitié était des  choses que je ne voulais pas revivre ..

Mais plus les jours passent ,rester à côté de mon oncle était devenu encore plus pénible . Il était plus discret et surtout passait des minutes à me fixer en  souriant .
J’avais comme solution de quitter et aller me cloîtrer dans ma chambre .

Avec cette question s’il m’a fait ça , il peut me faire avec une autre personne. Après réflexion le soir , je pris la direction de son maquis un grand des plus grand de la cité . Les serveuses me connaissaient toutes même si l’échange avec elles n’a jamais eu  lieu. Je fis une commande de 500 francs et je remis 5000 francs à l’une des serveuses. Elle me rétorqua qu’elle n’avait pas de monnaie mais je lui demandais de prendre la monnaie, elle était toute contente. C’est trois serveuses qui était pour moi les plus belles ont reçu 4500 chacune mais le plan était de prendre leur numéro . C’est une chose qui finit par se réaliser puis suis rentrée.
J’enregistrais par leur nom qu’elles m’avaient données :
Sephora , Audrey et Maï.
Mon sommeil fut pour la première fois léger, à mon réveil après le bain et petit-déjeuné mon premier réflexe fut d’envoyer un message aux trois serveuses , deux m’ont répondu et la conversation fut chic et cool. La troisième finit par me répondre aussi dans l’après-midi,  l’objectif était de prendre une place dans leurs vies. Des jours avançaient et plus ma complicité avec les trois devenait grande . Je les invitaient même souvent à prendre un pot et sortir( piscine , allez manger etc ).

Puis , j ai eu l idée de prendre une résidence . Elles acceptaient les trois,  c’était une soirée entre filles , j’avais acheté tout ce qu’il fallait pour rendre la soirée parfaite : nourriture , boissons , chicha , de bons films dans une clé usb et plein de jeux surprises.

Nous étions dans la résidence , musique , danse y étaient au paroxysme, l’alcool coulait de manière considérable puis Audrey demanda qu’on joue à action et vérité , une idée que j’approuvais puisque j’avais prévu ça pour savoir tous les secrets que chacune cachait.
La première qui devait choisir entre action ou vérité était Sephora évidemment elle finit par choisir vérité
Awa lui demanda :

–  ton dernier rapport sexuel remonte à quand ?  

  • même pas trois jours ( sans retenue ni hésitation )
    Au tour d’Awa de choisir, elle choisit action sans hésité . 
    Audrey lui dit alors vient m’embrasser. Awa était réticente mais comme c’était le jeu , elle finit par s’exécuter. Le spectacle était bizarre en même temps excitant mais je continuais à avancer dans les jeux jusqu’à ce que ça soit à moi de demander à Maï action ou vérité.
    Sa réponse fut «vérité »
  • quel fantasme  aimerais tu réaliser?
    Ma question étonnait toutes les filles qui ne pensaient pas que j’aurais une telle question. Elles riaient puis sa réponse fut
  • Mon fantasme c’est le faire avec un vrai homme dans la piscine ou au bord de la mer, couchés au soleil.
    Les acclamations des autres filles qui trouvaient son fantasme “CHIC” . Le jeu continuait jusqu’à ce que ça tombe sur moi
    ça tombe sur moi c’est évidemment vérité
    Audrey était celle qui devait me poser une question
       – tu as un petit copain
        – Non
        -Ah toi aussi réponds avec franchise
        -sérieux , je n’ai pas de copain
  • Ah ok
    Grâce au jeu j’ai eu encore davantage d’informations sur elles et ça me plaisait .

Le jeu battait son plein jusqu’à ce qu’on décide de passer à un nouveau jeu « je donne un secret que personne ne sait»

J’insistais pour passer en premier car pour moi plus un secret est fort et puissant plus elles donneront leurs plus grands secrets.
Je lançais l’enregistreur de voix sur mon téléphone et je me lançais:

  • Mon plus grand secret , je n’ai jamais eu de petit copain
  • Mais on sait ça déjà ce n’est pas un secret ( Audrey )
  • Mais laisse-moi terminer Audrey
  • Ok
  • Ma première fois était un viol orchestré par mon oncle Yeo.
    Elles étaient toutes surprises puis se regardaient chacune .
  • lui là c’est un maudit ( Sephora )
  • Sepho calme toi ( Maï )
  • Oui c’est vraiment un sale type
  • Évidement je cherche à lui faire payer tout le mal qu’il m’a fait mais pas assez de preuve  ( Awa )
  • Nous cherchons à lui fait payer ce qu’ils nous a fait ton oncle. On a subi plein de chose juste en travaillant pour lui , il nous oblige à faire des choses ignobles et nous menace de mort si on parle de ça à qui que ce soit .( Audrey )
  • Je vois mais je sais que ce n’est pas facile de le dénoncer puisque vous vivez grâce à ce boulot  mais je vous promets que si vous m’aidez à le faire tomber ma tante et moi allons vous aider . Mais avez-vous des preuves?
  • Oui les messages qu’il nous envoie de son deuxième numéro et photo on a même un enregistrement de lui ou il ordonne à Sephora de coucher avec un de ses amis.

Ma joie était forte mais je restais impassible pour ne pas en faire trop puis la soirée se termina par une séance de film . je profitais pour supprimer l’audio que j’avais enregistré à leur insu puis nous nous sommes endormis .

Le lendemain, quand nous sommes rentrées nous étions tellement complémentaires que nous avions parlé toute la journée . J’expliquais la situation à ma tante qui était à la fois choquée , triste , déçue et contente. J’étais aussi triste pour elle car c’est de son mari que je voulais me venger. Elle le perdra certainement mais en même temps soulagée puisqu’elle découvre une grosse part de noirceur qu’il avait en lui et qu’elle ignorait grandement .
L’option était de faire les démarches de façon cachée pour l’appréhender. Les dépositions et preuves des autres folles ont été prises par le commissariat . La plainte, l’opération venait de commencer.

Laisser un commentaire