Apocalypto 04 : Mystère et disparition

Le jour 4 du mois d’août, le monde, par le biais des médias, eut écho d’une explosion au Liban ???????? . Les séquelles de cette explosion ne se comptaient pas. Habitations, infrastructures, vies humaines, rien n’y a échappé. Le pays et le monde entier furent plongés dans une lourde tristesse.
Décidément l’année 2020 nous réservait assez de surprises.
La vie suivait son cours dans notre belle province de Bergamo. J’aidais de plus en plus papa dans la vigne. Il en fut surpris mais j’avais compris que je devais passé le plus de temps avec ma famille surtout que chaque seconde avec elle était précieuse.
L’enfant rebelle que j’étais, commençait à devenir un homme.
Les soirs comme à mon habitude, passer du temps à communiquer avec avec ma Julia faisait partie de mon quotidien. Nous ne nous voyions presque pas du fait de la pandémie mais j’avais à cœur de la tenir dans mes bras.
Seuls les appels vidéos, sex-texto et des vidéos nous permettaient de tenir bon.
Les semaines passaient jusqu’au 26 Août .
Je me levai de bonne heure puis direction la salle de bain. Maman, par la suite, vînt me chercher pour le petit déjeuner.

  • Bonjour maman et papa (ciao Madré y padré)
  • Bonjour mon fils, dit papa à voix haute.
  • Bien dormi ? Demanda maman.
  • Oui super. Merci mama.
    Cette causette irrita Clara qui se mit à bouder.
  • Qu’est que tu as ma petite sœur cherie ?(ma che ne sarà della mia piccola Sorella Cherie?) Demandai-je.
  • Je suis fâchée ( Sono arrabbiato).
  • Mais pourquoi ? ( Ma perché?)
  • Tu ne m’as pas fais de bisou et saluée comme père et mère ( Non mi hai dato un bacio, né mi hai salutato come padre e come madre).
  • Désolé ma petite princesse.

Je me levai en direction ma petite sœuroeur lui fis un bisou sur le front puis je lui chuchotai à l’oreille : “bonsoir ma belle et douce princesse Clara”.
Son sourire innocent montrait qu’elle n’était plus fâchée.
Après avoir fini mon petit déjeuner, je regagnai ma chambre pour une séance de Netflix. Au programme, il y avait “Baki”, un dessin animé. Le sommeil par la suite eut raison de moi.
Mais à 12H21 un bruit assourdissant m’extirpa de mon lit. Mère accourut et entra dans ma chambre.

-Sors vite mon enfant !

  • Mais qu’est ce qui se passe maman ?
  • Tais toi et suis moi.( toute paniquée).

Hors de ma chambe, il y avait toute la famille y compris les domestiques.
Le bruit s’intensifiait. C’était le bruit de deux cornes. On aurait dit qu’il annonçait un changement grandiose. Le ciel laissa son bleu habituel et virait de l’orange au jaune avec par moment un mélange des deux . Le soleil quant à lui, brillait de mille feux.

  • Mais papa qu’est-ce ce qui se passe ?
  • C’est peu être la fin.
  • Quelle fin ?
  • La fin du monde.
  • Dieu arrive. Dit Sacha, l’une de nos domestiques avec une voix tremblante.
    Je me connectais à internet et me rendis compte que ce phénomène s’appliquait dans tous les pays du monde. L’obscurité avait disparue pour faire place à la lumière.

La panique était totale le pays. Le monde était figé à regarder les deux grosses cornes avec le soleil au milieu suivi du changement de couleur.
Les photos et vidéo étaient en vrac sur les réseaux sociaux. Mon père demanda à ce que nous regagnions tous la maison.
Le son des cornes dura près d’une heure puis à 13h33 , la place fut céder aux bruits de trompettes. Clara que je tenais dans mes bras s’est volatilisé. Je n’avais plus que ses vêtements en main.

  • Papa où est passée Clara. Demandai-je, paniqué.
    Mère devenait comme folle. Elle avait suivi toute la scène et avait dit en pleurant :
  • Clara, Clara reviens moi ( torna da me ).
    Quelques secondes plus tard, le majordome rappliqua dans le salon et affirmait que deux des domestiques avaient disparu en laissant leurs vêtements.
  • lesquelles ? Demanda Papa
  • Sacha et Juanita
    La panique était à son paroxysme. Mère, accompagné de Papa, alla prendre les nouvelles de José. Elle l’appelait tout en avançant vers la chambre. Quand ils entrèrent, nous n’entendîmes plus rien. Mon instinct me dit qu’il y avait un problème et aussitôt je fus dans la chambre de mes parents.
    Le berceau de josé était vide et mère était au sol et évanouie.
  • Papa appelle vite le médecin.
    Il vint m’aider à soulever mère pour l’aliter .
    30 minutes après, Romario, le médecin de la famille, était présent.
    Il prit soin de mère.
    Nous étions choqués et déboussolés. Personne n’arrivait à expliquer ce qui se passait .
    J’essayais de trouver des explications plausibles mais j’y arrivais pas. Les questions restaient sans réponses.
    Mais qu’est ce qui se passe à la fin ?
    Où sont passées ma sœur et mon frère ?
    Est-ce seulement à nous que cela arrivait ?

Laisser un commentaire